Musique pour jeux BDSM

Autant j’ai toujours détesté faire l’amour en musique, autant quand je soumets ou me fait soumettre, je n’ai rien contre une petite bande originale derrière. Et hier soir, justement, le CD que mon camarade de jeu a eu la bonne idée de mettre avant de me bâillonner, me bander les yeux et me suspendre m’a semblé en totale harmonie avec l’instant. Je le recommande donc à mes chers lectrices et lecteurs adeptes de jeux BDSM : « Heroes symphony », par Philipp Glass, inspiré de l’album « Heroes »  de David Bowie & Brian Eno, mais, comme son nom l’indique, revu à la sauce orchestrale lancinante et mystérieuse que Philipp Glass réussit toujours si bien. J’en connais qui m’objecteront que pour se faire cravacher, rien ne vaut du goth/electro/indus, mais autant je ne rechigne pas à en écouter au casque quand je me ballade dans la rue, autant je trouve que pour le SM, les musiques de ce genre sonnent un poil téléphonées, dans le côté ambiance torture/musique de snuff movies, ce qui a (en tout cas chez moi) pour effet paradoxal de me sortir de l’humeur de domination/soumission, qui exige un peu de nuance pour être tout à fait jouissive. Et justement, avec « Heroes », de Philipp Glass, passé le premier morceau un poil trop luxuriant, vous avez le dosage idéal entre angoisse et élégance.  Essayez, vous me direz!

Ce contenu a été publié dans Les humeurs d'Elise, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Musique pour jeux BDSM

  1. lynnsk dit :

    oui oui oui !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *