C’est bon, de se faire draguer (2)

Résumé des épisodes précédents : alors que je suis dans le métro, un type tout mignon s’approche de moi, et juste avant de descendre à sa station, me donne un bout de papier sur lequel était écrit : « J’aimerais vous adresser la parole mais je n’y arrive pas car je suis trop timide, alors j’espère que peut-être vous le serez moins que moi et composerez mon numéro de téléphone. » 

Après une double concertation, publique sur ce blog, privée entre copines, se soldant toutes les deux par un « appelle le ! » massif, je lui ai donc téléphoné. Il n’y croyait pas. Il avait dans la voix l’intonation d’un enfant qui découvre pour la première fois de sa vie qu’un vieux monsieur barbu est descendu par la cheminée pour poser des cadeaux au pied du sapin. Sauf qu’en guise de vieux monsieur barbu, c’était une jeune fille apparemment très à son goût qui lui livrait son cadeau, et que le dit cadeau était un coup de fil. J’ai mis son manque de discussion sur le coup de la surprise et ai abrégé la discussion en lui proposant d’aller boire un verre. Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un café de la rue Oberkampf. C’était hier soir.

Il est arrivé aussi timide que dans le métro et que la veille au téléphone. Il bafouillait, rougissait, regardait ses pompes et multipliait des tics de jeune puceau en totale contradiction avec sa jolie gueule de séducteur aguerri. Le contraste n’en était que plus charmant… Mais pas longtemps. Il a commencé par faire la grimace en apprenant mes activités. Je vous restitue notre dialogue de mémoire :
– Tu fais quoi dans la vie ?
– Je pose pour des photographes…
– Tu poses comment ?
– Ben euh… Dans toutes les positions, habillée ou nue, mais le plus souvent nue !

L’hostilité manifeste avec laquelle il a encaissé la nouvelle confirmait mes soupçons : j’étais tombé sur un ennuyeux.
– Sinon je bosse aussi pour La Musardine, tu connais ?
– Non, c’est quoi.
– Une maison d’édition de livres érotiques.
– Putain t’es grave !

Là, j’ai compris que ça n’irait pas plus loin. Et il en avait d’ailleurs aussi peu envie que moi. Il m’a expliqué qu’il était romantique, je lui ai expliqué qu’et alors, moi aussi, il m’a répondu que nous n’avions sans doute pas la même notion du romantisme, je lui ai rétorqué qu’en effet. Il m’a confié qu’il cherchait une petite amie, que quand il m’a donné son petit bout de papier dans le métro ce n’était pas dans le but de coucher avec moi mais dans l’espoir de faire de moi sa nouvelle petite copine, je lui ai répondu qu’un petit copain, j’en avais déjà un, et que nous deux ça ne serait donc que du cul ou rien, il m’a répondu qu’il n’était pas de ce genre de mecs, avant de m’expliquer pourquoi il ne pourrait pas « s’engager » auprès d’une « fille qui monte son cul aux autres », que pour lui la fidélité était un « pilier du couple », qu’il trouvait le libertinage « décadent » et que « les clubs échangistes, c’est des nids à sida ». 

Plus il parlait, moins je le trouvais beau. A mesure qu’il comprenait que je n’étais pas celle à qui il passerait la bague au doigt, sa timidité s’évaporait pour laisser place à un type arrogant, donneur de leçons, et finalement beaucoup plus « mâle dominant » que je l’avais d’abord cru, mais dans le mauvais sens du terme, pas dans le sens qui me donne envie de me faire bourrer en levrette à coups de « salope ! » et de claques sur les fesses, plus dans le sens qui me donne des envies de brûler mon soutif en criant des vieux slogans féministes.

La cerise sur le gâteau, c’est quand je lui ai demandé ce qu’il faisait dans la vie :
– Je suis en dernière année à HEC.

Ce contenu a été publié dans Les humeurs d'Elise, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à C’est bon, de se faire draguer (2)

  1. Vallisnéria dit :

    c’est bon de se faire draguer .. enfin, ça dépend par qui 😉

  2. Ah ah… Il ne faut pas abandonner la piste du métro pour autant… Moi, j’y ai fait une très bonne rencontre il y a quelques années… (que je raconterai peut être plus tard, mais là, je dois filer)

  3. Vincent dit :

    Grosse déception. Cette histoire semblait bien plaisante pourtant… au début.
    Tu as sans doute rencontré un futur membre de l’élite économique française, qui bossera dans un cabinet de conseil, une multinationale ou une banque, bien réac et franchement chiant.
    Il se trouvera sans doute une jolie petite copine romantique qu’il épousera un jour devant Dieu et toute la famille. Jolie romantique qui après quelques années de mariages en aura vraiment marre de sa gueule de con et de ses discours d’une autre époque, et qui trouvera un certain réconfort à se faire baiser comme une chienne par des amants de passage voire à aller partouzer dans des lieux que son mari rêve de voir interdits. Romantisme, romantisme…

  4. Chloe dit :

    Je n’apprécie tellement ce message posté. Tu t’insurge contre ce garçon qui aurait aimé faire ta connaissance et ne pas seulement te voir comme un plan cul( ce qu’on reproche assez aux garçons).
    Cul

  5. Chloe dit :

    Je n’apprécie tellement ce message posté. Tu t’insurge contre ce garçon qui aurait aimé faire ta connaissance et ne pas seulement te voir comme un plan cul( ce qu’on reproche assez aux garçons). De plus on ne peut pas nier que dans toute relation amoureuse il y a souvent un peu de jalousie , cela de contente dans des écrits de tous siècles. Alors oui il est certainement choqué, si tu es en couple que viens tu chercher ? Et du luo même est fidèle , il peut très bien attendre la même chose en retour.
    Je suis ouverte d’esprit, et chacun
    Vit sa sexualité comme il le
    Veut mais je trouve ces critiques envers lui très injures.
    Pour finir pkoi le dénigrer parce qu’il a fait HEC ? Il faut pour cela faire deux ans de Prepa, ce sui n’est clairement pas donné a tout le monde et c’est une formation exigente. Et même s’il peut devenir un capitaliste financier, il y a également de très belles carrures. B

  6. Chloe dit :

    Désolée pour les fautes de frappe mais j’écris avec mon portable. Je trouve aussi que tu caricature beaucoup. Parce qu’il n’a pas tes mœurs sexuels débridés, il est forcément conformiste et ennuyeux ? Il voulait une petite amie, peut être tout simplement pck il aime établir des relations de confiance avec les filles qu’il fréquente. Parler de mariage me parait un peu abusé, il n’est peut être pas conventionnel à ce point, il voulait juste une relation sincère, pas du cul comme tu le dis si crument. Peut être parce que le sexe pour le sexe n’apporte pas forcément l’épanouissement.

  7. Elise dit :

    Tu veux que je te donne son mail?

  8. Phil dit :

    Il est grave, ce type. 🙂

  9. Loudezir dit :

    Voilà pourquoi certaines filles en ont marre de se faire draguer… pour arriver à ça! Cela n’en vaut pas la peine.
    Moi j’en suis à l’overdose même si parfois j’ai eu des belles surprises. Mais ce n’est pas marqué sur son front si le bel et sombre inconnu est ouvert d’esprit et de surcroit, doué au lit (ou ailleurs).
    Une fois j’en ai eu un qui m’a proposé un 5 à 7 dans les toilettes dans centre commerciale (class!) et un autre qui m’a traité de salope quand j’ai refusé de lui donner mon n° après m’avoir tenu la grappe pendant 10mn et encore un autre qui m’a offert un verre mais discussion de plus inintéressantes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *