Revue de presse des dernières retombées

Voilà deux mois que je n’avais pas fait le point sur les retombées médiatiques engendrées par la collection, une mise à jour s’imposait, la voici enfin ! Avec d’abord Osez 20 histoires de SM, le recueil pour lequel nous avions reçu le plus de textes (et qui se vend comme des petits pains à la librairie La Musardine, dixit Fred le libraire), à l’honneur dans le numéro d’octobre/novembre de Guts:

… dans le numéro d’octobre d’Union:

… dans le numéro d’octobre de Couple, sous la plume de l’indispensable Christophe Bier:

… mais aussi dans un numéro d’octobre de l’hebdomadaire bruxellois Bruxelles News:

Sur le web, Osez 20 histoires de SM a engendré quelques critiques pour le moins mitigées dans le cadre d’un partenariat avec une plateforme de bloggeurs littéraires néophytes (de la littérature érotique, et apparemment encore plus du SM!), comme par exemple celle ci, celle là ou encore celle là. Mais qu’on se rassure: les initiés ont apprécié, comme en témoigne la critique publiée sur le blog Chocolat Canelle, qui nous suit depuis le début et qu’on embrasse (pas le blog, sa rédactrice!). On embrasse aussi nos fidèles amis de X Intime, même si sur ce coup là, ils se sont contentés d’une petite news.

Pour en finir avec le SM, signalons enfin une chronique du livre sur Radio Rennes dans l’émission du 30 septembre, que nous n’avons malheureusement pas entendue. On embrasse aussi Radio Rennes et son animateur Gabriel Aubert, qui nous suit régulièrement.

Belle couverture pour le SM, donc, mais les volumes plus anciens continuent de faire parler d’eux, comme Osez 20 histoires d’amour au bureau, dans le numéro d’octobre/novembre de Sensuelle:

… ou dans le numéro de décembre/janvier de Côté Santé, en complément d’un dossier sur le sexe au bureau (logique):

Osez 20 histoires d’infidélité a pour sa part été présenté le 17 octobre dernier à 20h30 dans l’émission coquine de la chaine MCE (Ma chaine étudiante), disponible sur certains bouquets satelites et en stream sur le web (et sans se faire prier on embrasse Astrid, son animatrice) , et Osez 20 histoires de sexe en vacances a récolté quelques lignes dans le numéro de septembre d’Union (on embrasse toute l’équipe d’Union, comme ça il n’y aura pas de jaloux):

Quant à Osez 20 histoires érotiques de Noël, qui vient de sortir, il fut dors et déjà à l’honneur le 21 octobre dernier sur LSF, la (web) radio libertine, qui recevait ce soir là Pierre des Esseintes pour Osez le libertinage et la nouvelle qu’il a écrite dans notre recueil de Noël, tandis qu’Isabelle Lorédan, une autre de nos auteures, se prêtait au jeu de l’interview sur ce site. On les embrasse tous les deux.

Prochaine sur la liste: Octavie Delvaux, l’auteure emblêmatique de la collection Osez 20 histoires, sera interviewée ici même dans les jours qui viennent pour nous parler de ses nouvelles, de son goût pour l’écriture érotique… et du premier roman qu’elle sortira prochainement aux éditions La Musardine! On l’embrasse aussi, mais on lui demande la permission avant, un coup de cravache est si vite arrivé…

Ce contenu a été publié dans On en parle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Revue de presse des dernières retombées

  1. Dans le cadre de la promotion de mon e-book sorti en octobre, j’ai accordé pas mal d’interviews pour parler de mes écrits : pour Néoplaisir, Histoires-libertines, l’Est Républicain également qui m’a consacré un grand article dans lequel la collection a été évoquée :)

    Je précise que je ne suis pas partie prenante sur le recueil « Osez 20 histoires de Noël », mais sur « 20 histoires d’infidélité » et « 20 histoires de soumission & domination », car cela peut prêter à confusion.

  2. Golem dit :

    Que se passe-t-il avec la collection ? Tous vos anciens auteurs disparaissent de la table des matières des dernières publications ! C’est probablement bien de donner sa chance aux nouveaux auteurs, mais la collections perd de facto de son charme et de sa beauté érotique. C’est dommage et j’espère que vous reprendrez bientôt le cap originel ! Rendez-nous nos auteurs.^^

  3. Ysalis K.S. dit :

    Les « anciens » auteurs disparaissent, ou souhaitent-ils s’essayer aussi à autre chose ? Peut-être n’ont-ils pas été inspirés pour l’un ou l’autre thème… et même si on les aime, je trouve appréciable de laisser leur chance à de nouveaux auteurs, qui ont envie eux aussi de tenter l’aventure…
    La collection ne perd pas de son charme, elle évolue, elle change, elle plait à d’autres.

    À part ça, j’ai acheté le « Osez » sur la D/s. J’en ai même parlé sur mon blog, trouvant dommage qu’on le trouve si difficilement en librairie.

    Je trouve ce volume à portée de « tout le monde » (pour tant soit peu qu’on soit curieux du thème) justement, et c’est ça qui est bien, il n’est pas juste écrit pour les initiés. Et personnellement, du plus « hard » ne m’aurait pas dérangée.
    Donc, il faut… oser ! ;)

  4. Vincent R dit :

    C’est le principe même de la collection que les auteurs ne soient pas toujours les mêmes. Figurer sur un « Osez… », c’est un concours. Vous envoyez un texte. Il peut être très bon mais s’il y en a 20 meilleurs, vous ne serez pas publié.
    Avec la collection « Les Interdits » d’Esparbec, ce n’est plus un concours mais un examen. Il n’y a pas de thème imposé. Si votre texte est jugé bon pour être publié, il le sera un jour ou l’autre.
    Tout se joue dans les comités de lecture. Il faut bien à un moment prendre des décisions peut-être subjectives. Mais on est dans le domaine de l’écriture, pas des maths.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>