Axelle F

(Paris)


DSC_2902(photo Posscat photography – posscat.com)

Quand je n’écris pas de la littérature érotique… Je me consacre à d’autres travaux d’écriture (où l’érotisme n’est jamais loin). Et sinon j’observe, j’expérimente et j’imagine toutes les façons de jouir de la vie. Plus sérieusement, je travaille dans un centre d’affaire situé dans les beaux quartiers. C’est un terrain d’observation fabuleux, une manne pour l’imagination. Les rapports de pouvoir, les jeux de séduction… Cela me plaît de deviner le comportement sexuel de ceux qui font mon quotidien. Le pire c’est qu’après vérification approfondie de mes hypothèses il se trouve que je me trompe rarement. L’étudiante en histoires naturelles que je suis rêve donc en secret au cas qui lui ferait tout reconsidérer. Mais je m’égare… Quand je ne travaille pas je chante, je prends le temps de cuisiner (les bons jours je mixe les deux), j’écoute du rock alternatif, des vieux tubes pop 80’s ou (les mauvais jours) de la musique contemporaine minimaliste répétitive sur laquelle je me défoule parfois en accomplissant des chorégraphies étranges, je m’exhibe devant l’objectif des photographes, j’épuise mes amants et je m’éclaire à la bougie…

Ce que m’apporte l’écriture érotique… Cela m’amuse beaucoup ! J’adore transformer la réalité en contes pour adultes.

Mon tout premier souvenir érotique… Je devais avoir environ 7 ans et on m’avait offert un slip de bain rose et jaune qui ressemblait un peu à un Malabar bi-goût. La coupe en V qui mettait en valeur les reins et s’arrêtait juste au-dessus du pubis, la matière soyeuse et joliment froncée, l’union des deux couleurs flashy…Tout dans ce monokini était diabolique. Sitôt que je le passais il allumait littéralement la gamine que j’étais. Cette indécente pièce d’élasthanne a été un puissant déclencheur de troubles érotiques.

Mon texte érotique préféré… J’aurais bien envie de répondre : « Mon journal intime. Il y a tout dedans. », mais l’amoureuse de littérature ne peut s’empêcher de mentionner Histoire d’O de Pauline Réage et Lolita de Vladimir Nabokov bien sûr. Ces deux romans précisément, avant d’être des textes érotiques sont avant tout de véritables chefs d’œuvre de la littérature. Ils peuvent toucher tout le monde parce qu’ils sont sublimes au sens psychanalytique du terme et aussi parce qu’ils révèlent tous deux de forts archétypes érotiques : l’amoureux de nymphettes qui se sait misérable pour Humbert Humbert et l’amoureuse esclave qui se sait perdue pour O’. J’aime aussi absolument l’érotisme joyeux et débordant du conte, Archaos, ou le jardin étincelant, une utopie érotico anarchique, un pays merveilleux imaginé par Christiane Rochefort, où chacun fait ce que bon lui semble, où il n’y plus d’économie et où il est possible d’accéder au pouvoir en obtenant le certificat « a prouvé qu’il/elle était capable de donner un plaisir profond », certificat délivré par le bordel du coin. Sinon j’ai récemment été bluffée par Petite table sois mise d’Anne Serre et par Mr le premier roman d’Emma Becker. Difficile de n’en choisir qu’un. L’écriture érotique à tant de facettes…

Ma citation fétiche… Eros c’est la vie, Marcel Duchamp

Retrouvez Axelle F dans:
Sex Mountain, dans Osez 20 histoires de sexe aux sports d’hiver (2014)
Pygmalion et Galatée, dans Osez 20 histoires de sexe partout sauf dans un lit (2014)
The Eternal Kiss (sous le pseudo Alexandra de Valmont), dans Osez 20 histoires de sexe entre filles (2013)
La Quille, dans Osez 20 histoires de sexe avec des pompiers (2013)

Axelle F est par ailleurs contributrice intervenante pour le Cabinet de Curiosité Féminine, et co-auteur avec Alexia Bacouël sur le contenu d’un E-Book consacré au libertinage.

2 réponses à Axelle F

  1. Mister M dit :

    un auteur que l’on découvre au delà de ses lignes humides. Je reconnais son voyeurisme indécent et sa perversité candide qu’elle sait partager sans modération au travers de ses mots bien choisit par ses émotions et pulsions du moment.
    à suivre avec délectation

  2. Elisa dit :

    J’ai lu un récit d’AxelleF et je l’ai trouvé assez banale. Pourquoi cette page? Je cherche d’autres auteures qui m’ont marquée et je ne trouve rien
    Encore une question de coucherie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>